Recluse dans sa minuscule maison La Colérique, voit un jour atterrir sur le pas de sa porte la Joyeuse, gonflé d’un jupon fleuri, de joie et d’espérance. Tout juste expulsée du pays des Zygomatyres pour avoir un jour explosé de colère à cause de….

Elle en a perdu tout souvenir et doit le retrouver pour rentrer chez elle. Les Porteurs de mots, ouvriers du langage, et le Mangeur de souvenirs, ogre né adulte, affamé de passé, les pousseront malgré elles à s’ouvrir l’une à l’autre. Porteurs de mots ou comment l’autre ouvre la porte à l’aide de coups de pieds désordonnés, sur une partie de nous que l’on n’osait pas aller chercher.


Photo Gallery

Porteurs de mots ©Esprits Bariolés

Porteurs de mots ©Esprits Bariolés

Porteurs de mots ©Esprits Bariolés

Porteurs de mots ©Esprits Bariolés

Porteurs de mots ©Esprits Bariolés

Porteurs de mots ©Esprits Bariolés

Porteurs de mots ©Esprits Bariolés

Porteurs de mots ©Esprits Bariolés

Porteurs de mots ©Esprits Bariolés

Porteurs de mots ©Esprits Bariolés

Porteurs de mots ©Esprits Bariolés

Porteurs de mots ©Esprits Bariolés


De Krystel Beauchêne
Mise en scène : Laureline Collavizza
Collaboration artistique : Audrey Casanova et Sarah Marynberg
Avec Krystel Beauchêne et Jade Collet
Confection marionnettes à gaine : Roberto Raffaelli
Décor : Bady Zeaiter
Crédits photos : Cie Esprits Bariolés