L a compagnie crée des formes  courtes  dans l’espace public pour expérimenter différents types de liens avec les spectateurs, jouer avec les contraintes du lieu, et ouvrir des espaces de pensées et de rêveries. Chaque forme est unique et éphémère car elle prend ses racines dans les spécificités du lieu et de l’instant.


Photo Gallery

Photo Malassis marché_front

Photo Malassis marché_front

Mag Mariée cachée

Mag Mariée cachée

Photo début balade

Photo début balade

Photo steto

Photo steto

Photo Malassis marché_2

Photo Malassis marché_2

Photo A3_2

Photo A3_2

PHOTO Mag course

PHOTO Mag course

 


logo_ete_particulier       Paris12eLogo      logo-caf-cscharenton-cie-esprits-barioles      Logo_CAF_paris      LOGO OPH JPEGOPAC_LOGOBASELINE_Q_NV

 

A vol d’oiseau, aux confins du théâtre de rue et de la construction éphémère, s’approprie et poétise la contrainte de la distanciation sociale et met en scène l’urgence de dire et d’être en relation. En renouant avec les matières et le volume, la compagnie propose de réinventer ensemble un langage du corps et de la voix.
Deux comédiennes vous embarqueront dans leur déambulation pour cheminer et voyager d’un îlot poétique à un autre.


 

Au détour d’un visage, Résidence Charenton-Meuniers en 2019: Déambulation théâtrale à travers l’exposition photographique A deux pas de, réalisée avec les habitants, la photographe Nathalie Bardou et le collectif d’architectes la Caravane Gonflée. Pour décaler le regard, créer et partager une expérience commune, et faire émerger du lieu et de ses recoins, des instants de spectacle et de poésie.


 

Les OVNIS-objets voulus non identifiés, en 2019 dans le quartier des Malassis:

OVNI 1: Forme jeune public, au croisement du théâtre de rue, du théâtre forum et de la construction éphémère. Sur le plateau de l’ autoroute A3, cette création collective a trouvé son inspiration dans les échanges avec les agents de proximité et les idées récoltées dans les boites à mots à disposition des habitants. Des voyageurs venus d’une autre planète, cherchent à se construire un lieu de vie à partir de matériaux de fortune bouts de bois, tissus, fleurs mais l’espace de chacun empiète vite sur celui de l’autre. Les spectateurs sont alors invités à intervenir.

OVNI 2: Déambulation poétique sur le marché des Malassis où l’on part à la rencontre, où l’on écoute, chuchote ou lance des poèmes à la volée.